Publié par : handistarts | 17 mai 2011

El teatro ciego: des histoires dans le noir…

3041Un bruit de porte, une odeur de pain, un souffle de vent… dans le noir, nos sens se réveillent… Au Teatro Ciego de Buenos Aires, toutes les représentations se passent dans l’obscurité la plus complète. Ce n’est ni un “théâtre d’aveugles” ni un “théatre pour les aveugles”, mais bien un théâtre pour tous qui permet de développer les potentialités de chacun, au-delà des apparences et des préjugés.

Naissance et développement d’une forme de théàtre originale

En 1990, un artiste argentin, Ricardo Sued, s’inspirait des techniques de méditation pratiquées dans les temples zen tibétains et décidait de créer une oeuvre théâtrale jouée dans l’osbcurité la plus totale. Les premières expériences de “théâtre aveugle”, dont la pièce Caramelo de limon qui fut jouée à Paris en 1996, n’impliquaient que des personnes voyantes, mais, peu à peu, l’idée d’intégrer des personnes malvoyantes à ces créations a fait son chemin.

Depuis 2001, des acteurs, des musiciens et des techniciens aveugles participent ainsi à la création des pièces et aux représentations qui se donnent au Centro de Teatro Ciego de Buenos Aires, un lieu unique au monde, spécialement conçu pour développer les techniques du théâtre aveugle et créer de nouveaux spectacles.

Une expérience sensorielle très riche

La règle de base du théâtre aveugle? Les spectateurs sont guidés jusqu’à leur siège dans l’obscurité la plus totale, la lumière n’étant allumée qu’une fois le spectacle fini, ce qui permet de créer une plus grande complicité entre le public et les acteurs, qui se déplacent dans toute la salle. Les spectateurs sont donc entourés par l’action, qu’ils doivent se représenter à partir de mouvements, de voix, de sons, de musique, d’odeurs, de sensations…

Le répertoire du Teatro Ciego se compose d’une dizaine de pièces aux styles très différents (une comédie, un diner-concert, un drame, une intrigue policière, un spectacle d’impro…). A travers ces spectacles, les personnes voyantes sont amenées à questionner leur manière de percevoir la réalité. “C’est une expérience unique pour les spectateurs, nous confie Gerardo Bentatti, directeur du Teatro Ciego. Dans le noir, d’autres sens que la vue prennent le relais, et l’imagination est beaucoup plus sollicitée. Au début de la pièce, il faut un petit temps d’adaptation, mais la plupart des gens sont séduits par l’expérience et reviennent.”

Favoriser l’inclusion des personnes malvoyantes

luz“En Argentine, la loi impose aux entreprises d’employer 4% de personnes en situation de handicap, mais, dans la pratique, ce quota est rarement respecté. Actuellement, nous avons 20 personnes malvoyantes qui travaillent ici, nous explique Gerardo Bentatti. Ce n’est pas toujours facile, car les horaires ne sont pas conventionnels, et il faut donc que leurs proches soutiennent ce choix professionnel et soient prêts à les aider, à les accompagner.”

“C’est particulièrement difficile pour des personnes malvoyantes de trouver du travail, et plus généralement d’être réellement intégrées dans la société, précise-t-il. C’est pourquoi nous souhaitions leur offrir une possibilité d’emploi, mais aussi et surtout un lieu où elles se sentent utiles et bien. Notre théâtre est à la fois un projet artistique et social.”

Dans cette optique, le centre a aussi créé une école qui dispense gratuitement des cours de théâtre, de tango et de chant choral (toujours dans le noir, évidemment…). Ceux-ci sont ouverts à tous et se veulent un lieu de rencontres et d’ouverture, où personnes voyantes ou pas se retrouvent sur un pied d’égalité pour pratiquer une discipline artistique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :