Publié par : handistarts | 12 avril 2011

Bienvenue sous le chapiteau de Phare Ponleu Selpak (Battambang, Cambodge)

Capture plein écran 25042011 192822 D’avril à juillet, les artistes de Phare Ponleu Selpak seront en tournée européenne avec leur spectacle Putho !, dans lequel 15 jeunes évoquent l’amour et la haine à travers une chorégraphie contemporaine et différentes techniques de cirque. Partie de l’initiative d’une poignée de jeunes qui voulaient contribuer au développement de leur communauté locale à travers la formation à des disciplines artistiques, l’association Phare Ponleu Selpak (« la lumière de l’art » en khmer) bénéficie aujourd’hui d’une belle renommée, tant à l’échelle nationale qu’internationale !

Naissance et développement

En 1993, six jeunes Cambodgiens tout juste revenus des camps de réfugiés en Thaïlande ont voulu consacrer leur vie à leur communauté, particulièrement aux enfants. Dans les camps, ils avaient bénéficié de cours artistiques, et c’est donc naturellement qu’ils ont choisi cette voie. De cette idée est née l’association Phare Ponleu Selpak, qui développe des programmes artistiques dans un but socio-éducatif.

Ils se sont d’abord lancés dans des cours de dessin et de peinture, puis, en 1996, un atelier musique a été créé. En 1998, ce sont deux écoles de cirque et de théâtre qui ont ouvert leurs portes, et, depuis quelques années, Phare offre également une formation en graphisme, design et animation. Plus de 450 enfants et jeunes fréquentent ces écoles, tant dans une optique de loisirs éducatifs que dans une optique professionnalisante pour certains. Aujourd’hui, le diplôme qu’obtiennent les jeunes qui sortent de l’école d’arts visuels est validé par le Ministère de la culture et des beaux-arts, une reconnaissance importante du travail accompli.

Ancrage local de l’association

A travers des services sociaux, éducatifs et culturels, Phare Ponleu Selpak cherche à contribuer au développement de la communauté. Soucieuse du respect des droits des enfants, particulièrement les plus vulnérables, Phare soutient une école publique fréquentée par plus de 1200 enfants. Ceux-ci ont également accès à la bibliothèque ainsi qu’au centre de loisirs. Un programme de protection de l’enfance vient compléter l’action sociale de l’association, tant au niveau de la prévention (éducateurs, sessions de sensibilisation et d’information, résolution de conflits dans les communautés, etc.) que de la prise en charge d’enfants particulièrement vulnérables dans la « Maison des enfants ».

Depuis 2000, une troupe de « théâtre de prévention » a aussi été créée au sein de l’école de cirque et elle part régulièrement en tournée dans des communautés locales avec des spectacles de sensibilisation à propos de questions de société (SIDA, droits de l’homme, discriminations, violences conjugales, relations hommes-femmes). Vingt-sept jeunes qui connaissaient une situation familiale et personnelle difficile sont ainsi rentrés dans un processus de responsabilisation à travers la préparation et la présentation de ces spectacles.

L’association a centré son action autour de la pratique de différentes activités artistiques, d’une part pour répondre aux besoins psycho-sociaux des enfants, et, d’autre part, pour contribuer à la renaissance de la culture khmère et favoriser sa réappropriation au niveau local. « Ce que nous souhaitons, ajoute-t-il, c’est faire vivre la culture khmère et la rendre accessible au niveau local, c’est pourquoi nous organisons régulièrement des spectacles sous notre chapiteau ici, qui sont gratuits pour les Khmers, nous confie Xavier Gobin, responsable de l’école de cirque »

Le succès de l’école de cirque

PhareDepuis la création de l’école de cirque et de théâtre, sept générations de jeunes artistes ont été formés. « Personne  n’est exclu, ni sur des critères sociaux ou économiques ni sur ses capacités. Par contre, une sélection se fait naturellement entre ceux qui participent aux activités pour le plaisir et ceux qui feront partie des troupes qui montent les spectacles. Cela requiert beaucoup de motivation, de persévérance, et du talent, nous explique Xavier Gobin. Pour les enfants qui n’accrochent pas aux disciplines artistiques, nous essayons de trouver une autre orientation. Les familles ont vu leur niveau de vie augmenter, car les jeunes qui participent aux spectacles reçoivent un salaire qui est comparativement assez élevé par rapport à la moyenne cambodgienne. Au départ, il a fallu faire comprendre aux parents que c’était un pari sur l’avenir, car nombre d’entre eux étaient réticents à laisser leurs enfants venir se former ici alors qu’ils auraient pu être en train de gagner un peu d’argent en effectuant des petits boulots. C’était encore plus difficile d’intégrer des filles à nos activités, car les contacts entre garçons et filles sont encore assez tabous dans la culture locale, or, forcément, lorsque l’on fait du cirque ou du théâtre, les contacts physiques sont fréquents… »

« Les professeurs ici sont pour la plupart des anciens élèves, précise-t-il, et nous avons également beaucoup d’intervenants extérieurs qui viennent sur base volontaire. C’est très important, car cela permet d’ouvrir nos horizons et d’élever notre niveau. »

L’association organise huit tournées par an, dont deux en Europe. Au Cambodge, les artistes de Phare sont régulièrement sollicités pour jouer les spectacles de leur répertoire, donner de courtes performance ou encore animer des ateliers. Leurs spectacles de « cirque nouveau » sont très éclectiques : ils mêlent des technique de cirque, de théâtre de rue, des éléments de culture cambodgienne et de danse contemporaine, pour un dialogue entre tradition et modernité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :