Publié par : handistarts | 25 novembre 2010

Театр Простодушных (Moscou, Russie)

00r7qtqd[1] Bien qu’il mette en scène des grands classiques de la littérature russe comme Pouchkine ou Gogol, le « Théâtre of Open-Hearted » fait figure d’outsider dans le paysage culturel moscovite. Ne recevant pas de subsides récurrents, ne disposant ni d’un local attitré pour ses répétitions, ni de grands moyens pour faire la promotion de ses représentations, son existence repose uniquement sur le dynamisme et la passion de son directeur, Igor Neupokeov, et sur le talent des seize acteurs qui composent la troupe. Les répétions n’ayant pas encore recommencé après la pause annuelle, et aucune pièce n’étant à l’affiche, nous n’avons malheureusement pas pu rencontrer les acteurs ni voir la troupe à l’œuvre ; mais l’enthousiasme d’Igor lors de notre interview a titillé notre curiosité, et nous a déjà donné envie de les voir sur scène lors de notre prochain passage à Moscou !

Monsieur Neupokeov, comment l’idée de ce théâtre est-elle née?

Igor Neupokeov : Au départ, mon seul but en tant qu’artiste était de donner ma vision d’une œuvre littéraire, celle de Gogol. C’était un grand auteur, un être hors du commun, spécial. J’ai pensé que des personnes atteintes de trisomie pourraient m’aider à mettre en scène ma vision de l’œuvre de cet auteur. Eux aussi me semblaient vivre un peu dans leur univers, voir le monde autrement, plus beau qu’il n’est en réalité… Les personnages des « Ames mortes » de Gogol sont comme incapables, inutiles, apeurés, mais, en même temps, l’auteur était convaincu que chaque personne était appelée dans ce monde pour accomplir quelque chose. Je voyais très bien des personnes trisomiques jouer ces personnages, mieux que n’importe quel acteur professionnel.

Comment avez-vous trouvé les acteurs qui composent la troupe ?

I.N. : J’ai contacté des associations de parents et d’amis de personnes trisomiques et je leur ai exposé mon projet. A l’époque, beaucoup ont refusé, car ils étaient sceptiques, mais au vu du succès actuel de la troupe, certains demandent à la rejoindre aujourd’hui. b99e2589

En tant que metteur en scène, mon idée était de faire une sorte de casting et de choisir les plus talentueux, mais j’ai vite réalisé que le plus important, c’était d’inclure dans le groupe ceux qui avaient une réelle motivation, un réel désir de faire du théâtre, peu importe leurs capacités. Ce qui au départ ne devait être qu’un groupe formé pour préparer un seul spectacle, un one-shot, est devenu une vraie troupe de théâtre. Cela fait dix ans qu’elle existe et compte aujourd’hui 16 acteurs et actrices.

En quoi ce projet est-il différent de ceux que vous avez poursuivis par le passé?

I.N. : Je suis quelqu’un de très exigeant sur la qualité et la rigueur du travail, de ce côté-là, je ne fais pas de concessions. Ce qui est différent, c’est que, d’habitude, quand je travaille avec des acteurs professionnels, ils sont ambitieux, discutent sans cesse, et font des caprices. Ici, cela ne se passe pas comme ça. Selon moi, les personnes trisomiques ont un don pour l’écoute et pour faire confiance, ils ne discutent donc pas sans cesse les instructions du metteur en scène, ce qui facilite le travail du groupe.

On pourrait penser que ce sont en quelque sorte des « anti-acteurs », car ils ne savent pas toujours bien comment se tenir, ils ont souvent des problèmes d’articulation, mais en fait ils ont des qualités très recherchées que les acteurs professionnels devraient leur envier : l’ouverture et la sincérité.

Comment ont évolué les acteurs depuis la naissance de la troupe il y a une dizaine d’années ?

I.N. : Leur participation à ce projet leur a donné une plus grande confiance en eux, ils sont devenus plus bavards, plus confiants. Au fil des représentations, ils ont commencé à attirer l’attention des médias, à participer à des films. Cette « publicité » a vraiment changé leur vie, je crois qu’à présent, ils se sentent davantage faire partie de la société qu’avant. Maintenant, le plus difficile pour moi, c’est d’arriver à les faire descendre de la scène après les applaudissements (rires). Vous savez, contrairement aux artistes professionnels qui sont un peu blasés, pour eux, chaque fleur, chaque sourire qu’ils reçoivent est important, car ils se sentent acceptés, reconnus.

Et leurs familles ? Comment ont-elles réagi à ce « succès » ?

I.N. : Alors qu_F4F9530’avant les parents étaient parfois « gênés », maintenant, on peut lire la fierté dans le regard qu’ils portent sur leurs enfants.

Comme je l’ai déjà dit, à l’origine, mon optique était purement artistique. Cependant, en dix ans de travail ensemble, ma vision des choses a changé. L’aspect social a pris de plus en plus d’importance. J’ai vu l’évolution des acteurs, leur épanouissement progressif au sein de ce projet. De plus, la scène est devenue un lieu de rencontre entre les personnes handicapées et le public. Sous les projecteurs, ce sont leurs qualités qui sont mises en avant, c’est très important pour changer le regard des gens sur le handicap mental.

Pour terminer, pouvez-vous nous dire deux mots du programme pour ces prochaines semaines ?

I.N. : Eh bien, nous allons reprendre les répétitions pour préparer notre prochain spectacle. Et dans un avenir beaucoup plus proche, nous participerons fin novembre à la semaine de l’art pour les personnes handicapées à Moscou.

Merci beaucoup Monsieur Neupokeov d’avoir répondu à ces quelques questions, et bonne continuation pour vos projets futurs !

Merci à Olga Kirilichenko pour sa précieuse aide en tant que traductrice…

Crédit photo: Театр Простодушных

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :