Publié par : handistarts | 19 septembre 2010

Freak Radio (Vienne, Autriche)

clip_image002C’est dans les locaux de l’ORF, la plus grande entreprise médiatique d’Autriche, que nous avons rencontré deux membres de Freak Radio: Gerhard Wagner et Christoph Dirnbacher, ainsi que l’assistant personnel* de ce dernier, Rainer Landl. Le slogan de cette radio originale, fondée par des personnes en situation de handicap pour des personnes en situation de handicap? « Nothing about us without us », ce qui montre bien l’état d’esprit dynamique de cette équipe mixte, composée de personnes en situation de handicap ou non!

En 1997, quelques personnes handicapées intéressées par le monde des médias ont profité du fait que l’ORF ouvrait une fréquence AM, et se sont regroupées afin de créer une station de radio qui leur corresponde. Les débuts furent laborieux: les moyens techniques étaient rudimentaires, les membres n’y connaissaient presque rien en matière de radio. Ils émettaient seulement une fois toutes les deux semaines.

Avec les années, Freak Radio a bien changé! Depuis deux ans, elle est diffusée uniquement via Internet, et elle utilise toutes les possibilités de ce média. Elle propose deux programmes d’une demi-heure par semaine, la radio à la demande (reportages téléchargeables en mp3), et a investi les réseaux sociaux, tels Facebook, qui, selon Gerhard et Christoph, constituent le moyen le plus efficace pour toucher facilement un plus grand nombre d’auditeurs.

Occasionnellement, l’équipe mène des projets qui sortent un peu de l’ordinaire. Gerhard nous a par exemple confié que, malgré qu’ils occupaient des bureaux au siège de l’ORF, beaucoup de personnes travaillant dans le même bâtiment ne savaient absolument rien d’eux ni de leur projet. Dans le but de se faire connaitre et de montrer qu’une personne touchée par un handicap peut s’intégrer dans le monde des médias, ils ont donc organisé une action de sensibilisation via l’organisation d’un événement favorisant ainsi la rencontre avec leurs collègues journalistes, qu’ils côtoient tous les jours. Toujours dans une visée de sensibilisation, ils ont également mené deux projets théâtraux.

L’idée de départ de cette radio émanait d’un groupe de personnes motivées et très idéalistes, qui n’ont rien perdu de cet état d’esprit, mais qui se sont surtout professionnalisées au fil du temps. Leur but? Jouer le rôle de modèles (pour que les gens arrêtent de dire trop vite qu’en matière de handicap ceci ou cela est impossible…) et parler de la vie de tous les jours des personnes handicapées, en montrant les choses telles qu’elles sont, sans misérabilisme, mais sans angélisme non plus…

clip_image004

Parlons à présent des membres de l’équipe. Qui sont-ils? Une douzaine de personnes font vivre cette radio. Tous ont une vie professionnelle à côté et mènent ce projet bénévolement. Chacun apporte ses compétences, son propre vécu d’une situation de handicap. Cette polyvalence et cette diversité permettent d’enrichir le travail d’équipe, qui est exigeant, tant au niveau technique qu’au niveau logistique, car le média radio impose de nombreuses contraintes. Heureusement, l’ORF leur fournit gratuitement le matériel et un support technique, mais à côté de cela, l’équipe doit aussi essayer de récolter des fonds pour couvrir les frais de fonctionnement.

Même si le public visé sont des personnes en situation de handicap, au sens large du terme, les sujets abordés sont très proches de ceux que l’on peut entendre sur plupart des ondes, à savoir le sport, les loisirs, la culture, l’emploi, la sexualité, etc. Ils sont abordés sans aucun tabou et en collant au plus près des centres d’intérêts des auditeurs. Comme l’a souligné à plusieurs reprises Christoph Dirnbacher, le message est clair: il faut cesser de parler des causes du handicap ou des manières de le « soigner », mais mettre plutôt l’accent sur les conséquences sociales d’une situation de handicap.

clip_image006

Pour être en accord avec les objectifs qu’ils se sont fixés et être accessibles à tous, les concepteurs du site de Freak Radio ont veillé à ce que celui-ci soit adapté aux différents publics (sous-titres et vidéos pour malentendants, transcriptions et caractères agrandis pour malvoyants, textes simplifiés pour personnes ayant des difficultés d’apprentissage, site compatible avec les décodeurs braille, etc.) et l’équipe de la radio est heureuse de pouvoir mettre à disposition des auditeurs une plateforme d’échange où les personnes atteintes par différents types de handicap peuvent se rencontrer , ce qui est assez rare selon eux.

Tous les mois, une émission live est proposée en direct du Kultur Café attenant au bâtiment de l’ORF, où, petit clin d’oeil à notre visite précédente, nous avons retrouvé des toiles d’Oswald Tschirtner, un artiste de Gugging reconnaissable à son style épuré, sur les murs!

Pour en savoir davantage:

Freak Radio: http://www.freak-online.at

 

* Programme WAG « Wien Assistenz Genossenschaft»

Lors de notre séjour à Vienne, nous avons rencontré deux jeunes qui travaillaient pour ce programme. Son principe? La ville de Vienne a dégagé un budget pour employer des jeunes afin qu’ils soient les assistants personnels d’une personne handicapée un certain nombre d’heure par semaine. Cette assistance peut concerner tous les aspects de la vie de la personne: au travail, durant ses loisirs, pour des tâches quotidiennes, etc. Ce système existe aussi depuis longtemps à Stockholm, Brême et Hambourg.

Programme WAG: http://www.wag.or.at

 

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :