Publié par : handistarts | 7 septembre 2010

Ecole de musique de l’ARES (Strasbourg)

A peine arrivés à Strasbourg, nous avons été frappés par l’attention accordée à la question de l’accessibilité des personnes moins valides aux services et aux lieux publics. Suite à nos rencontres, nous avons appris que la ville faisait office de pionnière en France, grâce à la motivation et à l’impulsion de personnes et d’associations travaillant dans ce domaine qui, peu à peu, ont su faire bouger les choses.

L’une de ces personnes est Joëlle Kiffel directrice de l’Ecole de musique du centre socio-culturel ARES, qui a réellement traduit la loi de 2005 sur l’intégration dans son projet d’établissement. Cette école se veut ouverte à tous, et a pensé la question de la mixité dans tous les aspects de sa pratique, que ce soit au sein de ses propres murs ou à l’extérieur, via plusieurs partenariats avec des instituts médico-sociaux des environs. image

Les cours de musique y sont ouverts aux personnes handicapées, et, un cours spécifique, « Amusicons-nous », a été créé pour ceux et celles qui ne peuvent pas étudier un instrument de manière traditionnelle. Les participants à ce cours pas comme les autres se retrouvent une fois par semaine afin d’aborder différents aspects de la pratique musicale sous la direction de professeurs qui ont reçu une formation particulière en pédagogie adaptée. 

C’est l’occasion pour eux de sortir de leur institution, de rencontrer du monde en se mélangeant aux autres élèves de l’école, bref, c’est une réelle ouverture sociale. Outre le plaisir que leur procure l’apprentissage de pratiques musicales et le fait d’être ensemble, ces cours sont aussi pour eux une source de valorisation. Que ce soit à leurs propres yeux, aux yeux de leurs proches, ou encore aux yeux d’un plus large public lors des concerts organisés régulièrement par l’école, ils peuvent ainsi montrer qu’ils sont « autrement capables », comme aime à le dire Mme Kiffel.

L’an dernier, l’école a officialisé son engagement en faveur de l’intégration en signant la Charte « Musique et Handicap ». Créée en février 2009, celle-ci vise à favoriser l’accès des personnes handicapées aux pratiques musicales, et à créer un réseau de professionnels dans ce secteur.

L’Association Mission Voix Alsace est également signataire de cette charte. Cet organisme a pour vocation de développer le chant en Alsace par des actions directes, mais aussi des collaborations et des projets avec d’autres associations. Ainsi, par exemple, une chorale rock accueille des travailleurs handicapés de l’ESAT de Sélestat….

(Affaire à suivre)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :