Publié par : handistarts | 24 août 2010

DE ZANDBERG et VZW WIT.H (Kortrijk)

Après avoir sillonné la Wallonie et la Région bruxelloise à la recherche d’initiatives à vous présenter, nous avons pris la direction de la Flandre, qui n’est certainement pas en reste en la matière. Nous vous emmenons à Kortrijk, où nous avons rencontré les responsables de deux associations qui travaillent souvent ensemble : Sabrine Vyt, pour l’atelier De Zandberg, et Luc Vandierendonck, de la VZW WIT.H. Ce fut l’occasion pour nous de découvrir un concept très original: le réseau « Artotheek ».

DE ZANDBERG

L’atelier De Zandberg a pris ses quartiers dans les locaux d’une ancienne école, mais l’ambiance qui y règne est tout sauf scolaire ! Les classes sont devenues des espaces de travail spacieux où la trentaine de personnes handicapées mentales qui fréquentent l’atelier s’adonnent à des techniques aussi variées que la peinture, le graphisme, le travail de la terre ou du tissu.

Comme dans les autres ateliers que nous avons visités, j’ai été frappée par l’accueil chaleureux qui m’a été réservé et par le plaisir évident qu’éprouvaient les participants à me montrer et à m’expliquer leur travail, leurs techniques, leurs sources d’inspiration. Même s’ils partagent parfois une même pièce, chacun semble comme « dans sa bulle de création », et les productions ne sont absolument pas formatées. D’ailleurs, le style de chacun est reconnaissable au premier coup d’œil.

clip_image002Un de mes coups de cœur revenait pourtant à un travail d’équipe : Patrick et Julia sont un couple à la ville, et travaillent aussi ensemble à l’atelier. Julia, passionnée de photos de bébés a trouvé un précieux allié en Patrick, qui manie la machine à coudre comme personne. Ensemble, ils réalisent de superbes albums photos en tissu brodé.

Les couloirs du bâtiment abritent une large collection d’œuvres issues de l’atelier qui constitue son « Artotheek ». Cinq ateliers flamands et un hollandais ont lancé cette idée : proposer au public (particuliers, écoles, entreprises…) de louer une œuvre durant un an pour la modique somme de 35 euros.

Le but de ce concept ? Faire connaître et diffuser le travail réalisé par les personnes fréquentant ces ateliers, et, ainsi, à travers l’art, donner aux gens un autre regard sur le handicap mental. clip_image004

L’Artotheek fonctionne sur le même principe que le programme « Kunst in huis ». Né à la fin des années 70 aux Pays-Bas, et importé ensuite Flandre, le but de celui-ci est de mettre en valeur et promouvoir les productions de jeunes artistes flamands.

Ce système a plusieurs avantages. D’abord, c’est une « vitrine », qui permet au public de découvrir ces œuvres à domicile ou dans des lieux publics, et, étant donné qu’elles sont louées pour un an, elles ont en quelque sorte plusieurs vies ! Elles peuvent être vues par un grand nombre de personnes dans des contextes très différents. Ensuite, par son prix démocratique et son côté « ludique », ce système rend l’art plus accessible. Enfin, il permet de créer des liens entre les artistes et les personnes qui louent les œuvres, car la location implique d’aller à l’atelier pour faire son choix dans la large collection, et offre ainsi la possibilité de rencontrer les artistes et de discuter avec eux.

Pour plus d’informations : http://www.artotheek.be

                                      http://www.kunstinhuis.be

WIT.H

clip_image006La mission de l’ASBL Wit.h est d’organiser des projets « socio-artistiques », et sa philosophie est de créer du lien social et des rencontres à travers l’art. Leur maitre mot ? Décloisonner !

Elle travaille avec différents types de publics (avec des personnes handicapées mentales, mais aussi plus largement, des personnes marginalisées, ou en processus de reconstruction personnelle) qu’elle fait entrer dans le monde artistique via des projets en collaboration avec des artistes professionnels.

Les participants peuvent ainsi évoluer sur le plan artistique et personnel à travers ces projets à plus ou moins long terme. Cela leur permet de sortir du train-train quotidien et du rythme des institutions dans lesquelles ils vivent généralement et de s’ouvrir à un tout autre monde.

Il serait trop compliqué d’énumérer ici tous les projets passés et en cours initiés par l’ASBL tant ils sont nombreux, et surtout variés ! Nous vous renvoyons donc sur leur site Internet pour les découvrir.

Pour plus d’informations : http://www.vzwwith.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :