Publié par : handistarts | 30 juillet 2010

Musée Dr Guislain (Gent)

A la recherche d’une idée de sortie culturelle passionnante ? Ne cherchez plus ! Nous avons testé pour vous le Musée Dr Guislain à Gand : une riche collection permanente retraçant l’histoire de la psychiatrie et présentant quelques grands noms de l’art outsider, des expos temporaires de grande qualité, le tout dans un bâtiment historique aux patios verdoyants, à proximité du centre de l’une des plus belles villes de Flandre, que demander de plus ?

Pour la petite histoire, Joseph Guislain (1797-1860) fut l’un des premiers étudiants de l’Université de Gand, où il fit des études de médecine. En 1828, il fut nommé médecin en chef des hospices pour aliénés de la ville de Gand, dont le chanoine Triest était responsable.

clip_image002Les deux hommes collaborèrent afin d’améliorer les soins et les conditions de vie des patients dans ces hospices. Les aliénés, qui, jusque là étaient traités comme des criminels, reclus dans des cellules insalubres et souvent enchainés, recouvrèrent grâce à eux un peu de dignité humaine.

Conformément à ses idées novatrices sur un traitement plus digne des malades et sur l’importance pour eux de la mise en place d’activités, et d’un cadre de vie agréable et adapté à leurs pathologies, Guislain réalisa les plans d’un nouvel hôpital psychiatrique, l’Institut Guislain, inauguré en 1857, qui abrite aujourd’hui le musée qui porte son nom. Cet Institut, qui se voulait modèle, se compose de plusieurs bâtiments reliés entre eux par des galeries et des jardins.

Une exposition permanente retrace l’histoire de la psychiatrie du Moyen-âge à nos jours. Richement illustrée, elle présente aussi toute une série de pratiques et d’objets liés à cette discipline, qui, parfois, font froid dans le dos… Pour n’en citer que quelques-uns : le matériel de trépanation, la baignoire-camisole et la machine à trancher le cerveau…

Le musée dispose également de façon permanente d’une collection d’art outsider, etGuislain_Andersom_affiche:Guislain de nombreuses expositions temporaires liées à l’art outsider ou à l’art brut s’y sont déjà tenues.

Jusqu’au 12 septembre, l’expo « De wereld andersom », présente des pièces d’art brut de la collection abcd de Paris. Vous pourrez y admirer des œuvres de grands noms tels que Lobanov, Magde Gill, Adolf Wölfli, Auguste Forestier, Scottie Wilson, Augustin Lesage ou encore Aloïse.

Deux autres expositions temporaires ont également retenu notre attention. Elles abordaient toutes deux le milieu carcéral, où la santé mentale est un enjeu important. La première est une très belle expo photo « Geen schuld, wel straf », qui regroupe une série de portraits de « condamnés pas coupables » qui sont internés. La seconde, « Fatalitas ! », présente des dessins de prisonniers français de l’entre-deux-guerres, rassemblés par le Dr Jean Lacassagne, qui a consacré une bonne partie de sa vie à l’étude de ce que l’on a appelé « l’inmate art ».

Pour plus d’informations sur le musée : http://www.museumdrguislain.be/

Pour plus d’informations sur l’art brut : http://www.abcd-artbrut.org/francais.html

Info pratique : le musée dispose d’un café où vous pouvez trouver des boissons et snacks pour reprendre des forces entre les différentes expos. Prévoyez du temps si vous voulez tout voir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :